A quoi servent les bonus et les malus pour les assurances auto ?

Les assurances et les automobilistes se voient imposés un système visant principalement à réguler le montant de la prime d’assurance. Basé exclusivement sur le comportement au volant de l’assuré, le coefficient bonus-malus affecte positivement ou négativement la cotisation d’assurance de ce dernier. Recalculé annuellement, le bonus et malus automobile n’évoluent pas de la même manière mais ce duo accompagnera le conducteur le long de sa carrière d’assuré.

Bonus et malus automobile : un principe élémentaire

Le dispositif du Coefficient de Réduction Majoration (CRM) est un système incitatif appliqué automatiquement sur les assureurs ainsi que les conducteurs et impacte uniquement la valeur de la prime d’assurance annuelle. Il correspond généralement à la « prime de référence » figurant sur l’avis d’échéance du contrat d’assurance automobile, et fera l’objet d’une réduction ou d’une majoration en fonction de la valeur du coefficient. Le CRM est mis à jour chaque année en tenant compte des sinistres déclarés commis par l’assuré les douze mois précédents et engageant sa responsabilité. Le système prend également en compte du profil de chaque assuré afin de recalculer la somme de la cotisation annuelle pour chacun.

Un système de récompense et de pénalisation

L’objectif du bonus et malus automobile est simplement de récompenser les assurés faisant preuve de bonne conduite sur la route en réduisant la cotisation annuelle d’assurance. A l’inverse, le CRM pénalisera les automobilistes commettant des accidents responsables en majorant significativement le montant de la prime d’assurance. Inclut par défaut dans le contrat d’assurance automobile, le coefficient bonus-malus se lie exclusivement au conducteur et restera inchangé dans le cas où celui-ci décide de changer d’assureur ou de véhicule.

Il faut toutefois souligner que le montant de la prime d’assurance de départ est arbitrairement fixée par chaque compagnie d’assurance.

Fonctionnement du CRM

Un conducteur souscrivant pour la première fois une assurance auto se verra attribué un CRM de départ égal à 1. Cette valeur neutre sera alors majorée ou diminuée selon le comportement de l’assuré sur la route. En effet, le coefficient est majoré de 0,25 pour chaque accident responsable et de 0,125 si l’assuré est partiellement responsable, avec une valeur maximale du malus limitée à 3,5. La valeur sera en revanche réduite de 0,05 pour bonne conduite à l’année suivante et plafonne à 0,5.

Le CRM servira ainsi de multiplicateur au montant de la prime d’assurance annuelle et peut donc être réduite de moitié après une période de bonne conduite. Par exemple, une prime annuelle fixée à 500 sera réduite à 250 (500 x 0,5) pour un bonus de 0,5 et s’élèvera à 1750 (500 x 3,5) avec un malus de 3,5.

Assurer sa voiture c’est aussi bien estimer son véhicule avant tout
Assurance auto : existe-t-il une souscription minimale pour les garanties ?