Véhicules de prestige : qu’est ce que les assureurs proposent en plus ?

Le montant de la prime d’assurance qui couvre une voiture de prestige est en général fidèle à la valeur de la voiture concernée : c’est un luxe. Vu la valeur autrement plus importante accordée aux voitures de ce type, les assureurs de voiture seront bien plus stricts envers leurs détenteurs. Vous allez découvrir ce que proposent les assureurs pour les véhicules de prestige.

Qu’est-ce qu’un véhicule de prestige ?

La qualification haut de gamme ou de prestige concerne bien entendu les pièces de collection et les plus prestigieuses sportives. Mais plus généralement, pour les assureurs, tous les moyens de transport à un prix environnant 30 000 euros sont considérés et classés dans la catégorie luxe ou de prestige. Les risques sont plus considérables, entre la puissance du moteur qui conduit à la convoitise inévitable des voleurs, aux excès de vitesse et à toutes les incidences pouvant en résulter. Pour consulter un site spécialisé dans ce que proposent les assureurs pour les véhicules de prestige, veuillez visiter la société Mascotte Assurances. Les services d’assurances automobiles pour véhicules haut de gamme ou de luxe ne sont pas accessibles chez tous les assureurs. Quelques compagnies offrent néanmoins une prestation dédiée au genre. Les autres offrent plutôt un contrat d’assurance automobile traditionnel, réajusté pour s’adapter au prix d’une automobile de prestige.

Spécificités de l’assurance véhicule de prestige

Des experts seront mandatés afin d’examiner et d’analyser la demande d’assurance automobile point par point. Les véhicules de luxe ou de prestige ont pour spécificité de rendre obligatoires quelques options. L’assurance automobile tous risques se dirige à vulgariser. L’assureur imposera quelques impératifs : un garage de nuit fermé, un GPS traqueur, un système de sécurité électronique. De plus, pour la valeur supérieure à une valeur de 75 000 euros, seul un assureur spécialisé est habilité à couvrir le véhicule. Normalement, les assureurs exigent un chauffeur avec cinq ans d’expérience sans accident au minimum. Toute personne qui a subi un malus doit s’inquiéter d’un tarif prohibitif, quant à une condamnation, voire un retrait de permis pour conduite en état d’ébriété lui fermera tout moyen de s’assurer.

Quel genre de contrat privilégié ?

Pour une voiture classique qui a très peu de valeur, une assurance auto simple au tiers est largement suffisante. Elle donne la possibilité de garantir les dégâts occasionnés à son véhicule ou à une tierce personne. Il en est différent pour une voiture de prestige. Vu la puissance de cette dernière et sa valeur, l’assurance tous risques reste la protection efficace que doit souscrire le conducteur. Le désir des voleurs et l’envie de franchir le mur sont autant d’événements augmentant les risques. C’est pourquoi le conducteur se doit aussi de se protéger grâce à une garantie pour le chauffeur. Une autre garantie à mettre dans le contrat est l’assurance assistance qui joue beaucoup en cas de panne.

Je ne conduis ma voiture de sport que très rarement : comment l’assurer ?
Je possède une collection de voitures anciennes qui ne roulent pas : dois je les assurer ?